Internet mon amour

moi non plus ….

Archive for janvier 2009

internet mon amour #5, Pourquoi la création ne soutient pas la loi Hadopi [Hors les murs]

with one comment

Rencontres Internet mon amour #5
[hors les murs à Marseille]

Pourquoi la création ne soutient pas la loi Hadopi

Conférence/débat le 17 février 2009 à 18h30 à Marseille,
dans le cadre de Riam (Rencontres
internationales des arts multimédia, 12-18/02/09).
La Boate, 35, rue de la Paix, 13001 Marseille, entrée libre.

Tous pirates ! Le gouvernement français est sur le point de faire adopter la loi Création et Internet (précédemment nommée Hadopi, mais de facétieux activistes l’avaient renommée Hado-pipi de chat…) alors que, même aux Etats-Unis, la répression des internautes marque le pas. Il y a urgence à s’opposer à cette loi dangereuse pour la démocratie, l’Internet et la création. A l’initiative d’« artisans » du réseau (chercheurs, artistes, critiques, observateurs et activistes), Internet mon amour lançait en septembre 2008 la pétition « Téléchargez-moi », la première à fédérer la scène du Net. 86 signataires au lancement, 661 aujourd’hui, disaient non à ce texte qui va à l’encontre de la culture du réseau et de l’évolution des technologies.

Pour aboutir à un projet de loi 3.0 Création et Internet, et malgré le silence assourdissant de tous ceux qui se positionnent comme les défenseurs des droits d’auteur sur ces questions, les Rencontres Internet mon amour, créées au début 2008 au Centre Pompidou pour réfléchir aux enjeux artistiques, culturels, économiques, politiques, sociaux et identitaires d’Internet, se délocalisent à Marseille le temps des RIAM. Elles invitent à discuter de propriété intellectuelle et de création à l’heure de la dématérialisation accélérée des contenus.

Crise du disque, crise du cinéma, crise des modèles économiques… Et l’artiste dans tout ça ? Comment sortir du mauvais débat qui oppose les internautes téléchargeurs « irresponsables » aux artistes « spoliés », quelles alternatives au système répressif français (la fameuse « riposte graduée ») envisager ?

Pour entamer l’échange, quelques-uns des « artisans » d’Internet mon amour prendront le train pour Marseille :

Annie Abrahams, artiste d’origine néerlandaise vivant dans le sud de la France, où elle travaille la vidéo, la performance et l’Internet.
http://bram.org/info/

Agnès de Cayeux, artiste venue du spectacle vivant pour importer sur l’Internet l’idée d’une scène réseau (avec notamment x-réseau, projet en cours au théâtre Paris-Villette),
http://www.agnesdecayeux.fr/

Valentin Lacambre, historique de l’Internet indépendant français, fondateur d’Altern et Gandi, respectivement premier hébergeur et registrar libres en France, et de la Coordination permanente des médias libres.
http://www.altern.org

Annick Rivoire, fondatrice du média des cultures électroniques Poptronics, journaliste critique de la culture digitale depuis 1995, co-auteur de « Second Life, un monde possible » (Les Petits Matins, 2007).
http://www.poptronics.fr

Cyril Thomas, théoricien en histoire de l’art contemporain, co-auteur de catalogues d’artistes (Annette Messager, Paul-Armand Gette) et de « L’Imprimerie du regard. Chris Marker et la technique » (l’Harmattan, 2008), critique pour Artnet.fr, « Mercure, les médias autrement » et Poptronics.

Contact : info@internetmonamour.fr

Appel à participation à la performance, intervention, action : Je vous en prie, entrez

Publicités

Written by internetmonamour

janvier 20, 2009 at 4:30

Publié dans rencontres IMA

Tagged with , , ,